Quand les mille et une nuits rencontrent les arts numériques…

Un conte commence toujours par : "il était une fois » cette phrase anodine revêt une importance capitale, elle établit une distance entre le vécu du spectateur et l’histoire dans laquelle il va être plongé, elle est sa porte de sortie et lui permet en cas de risque trop important de s’évader du conte. L’atmosphère merveilleuse des mille et une nuits se prête particulièrement bien à mon sujet. Le voyage de Sajiv et Janardan dans les provinces du sud de l’Inde est prétexte à de multiples rencontres, l’acceptation des différences, la compassion pour moins bien loti, la confiance dans l’humain et nombre d’événements surnaturels feront que nos héros viendront peut être à bout des difficultés et des embûches.

L’histoire

Janardan est le meilleur savetier de Thanjavur, et naturellement, le Raja lui fait commander les pantoufles de la futur reine. Pour qu'elles soient d’une beauté inégalée, le grand vizir lui laisse une bourse de pierres précieuses. Si Janardan s’acquitte de sa tache sous sept jours, il recevra mille siccas d’or, s’il échoue, il aura la tête tranchée et sa fille finira comme esclave. Malheureusement un voleur profite de la nuit pour dérober les pierres... C’est ainsi que Janardan et Sajiv, son fidèle apprenti partent dans une quête incertaine à travers le sud de l’Inde. Retrouveront’ils les pierres précieuses ? Réussiront'ils à livrer les pantoufles dans les temps? 

 

Les péripéties s’y enchaînent, objets magiques, personnages attachants et évènements surnaturels, chansons…La magie opère.